Monique Deregibus - Egide à l'art de Jacqueline Lamba

Dans le cadre de la Biennale européenne de création contemporaine, « Manifesta 13 Marseille » qui se tient à Marseille du 28 août au 29 novembre 2020, The American Gallery contemporary art, dirigée par Pamela King, propose une exposition collectives de 13 artistes « Disobey Orders, Save the Artists » autour de Varian Fry et des artistes vivant à Marseille dans les années 40 sous l’administration de Vichy. C’est ainsi que sept jeunes artistes vont réactualiser le célèbre « Jeu de Marseille » .

Dans le cadre de cette exposition D.O.S.A., Monique Deregibus présente une boîte en valise inspirée par celle de Marcel Duchamp. Cette oeuvre unique, fruit de plus d’un an de travail, est une évocation de l’univers et de l’œuvre de Jacqueline Lamba. La pièce centrale est un grand carnet de dessin « L’amour fou » proposé par Gallimard, dans laquelle Monique Deregibus nous présente des photographies de la vie de Jacqueline, de ses rencontres, de ses amours, de ses amis, de son séjour au Mexique et à Air Bel. En contrepoint, et avec beaucoup de clins d’oeil aux initiés, Monique Deregibus a choisi des photos de mer, de feux d’artifice, de clairs de lune, de sources, de spiritisme, sans oublier des photos d’actualités de la guerre et de ses destructions.

« Ce travail libre et ludique répond à la seule question qui vaille, écrit l’auteur: comment véritablement restituer la mémoire de Jacqueline ? Plus précisément encore une présence ? Comment tricoter à l’échelle de nos vies décalées un habit fait d’affects communs, de convictions politiques, sensibles, humaines ?»

De nombreuses reproductions de ses peintures et dessins, quelques objets fétiches comme des dés, des coquillages, des petites pierres et des morceaux de poterie indienne, accompagnent le cahier central. Les panneaux de la boîte offrent au regard quelques œuvres de Jacqueline, de la période surréaliste, américaine, des années cinquante et de son travail à Simiane-la-Rotonde.

Monique Deregibus The American Gallery

SUR MONIQUE DEREGIBUS 

Après des études de lettres et de cinéma à l’Université d’Aix-en-Provence, Monique Deregibus, née en 1955 à Marseille, obtient le diplôme de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles. Elle enseigne la photographie à l’École des Beaux-Arts de Valence, à l’ENSP d’Arles ainsi qu’aux Beaux-Arts de Lyon. Photographe, elle expose régulièrement son travail présent dans différentes collections publiques en France et à l’étranger. Chacune des séries photographiques proposées, héritière d’une histoire du passage conceptuel, est consacrée à des territoires spécifiques, tantôt proches ou lointains, manifestant toujours un fort intérêt pour les réminiscences contenues dans le plan ainsi que pour les notions d’architecture et de territoire urbain. Cet ensemble forme le décor abandonné des tragédies humaines.

Son travail sensible et original, aléatoire et décalé, militant et nostalgique, trouve son aboutissement dans la réalisation de cette boîte en valise consacrée à Jacqueline Lamba. C’est un hommage émouvant et remarquable d’une Marseillaise à la toute-puissante ordonnatrice de la nuit du tournesol.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *