L’UCAD ou les années d’études

En 1925 Jacqueline Lamba est inscrite à l’UCAD (Union centrale des Arts décoratifs) qui fait partie l’« École du comité des dames », créée en 1895 afin d’encourager la carrière artistique des femmes où sont organisés cours, concours et expositions. Elle est dirigée par Andrée Langrand à partir de 1919 et la direction artistique assurée par Henri Rapin de 1918 à 1928. Il sera ensuite remplacé par Renée Prou.

Cette école œuvre dans les arts décoratifs (affiches, papiers peints, textiles, bijoux, mobilier, reliure, coutures, etc.), des matières honorables pour les jeunes filles au tempérament artistique. L’enseignement est gratuit pour les élèves aux revenus modestes comme Jacqueline Lamba. En contrepartie, leur sont demandés la préparation et le nettoyage des salles de cours.

L’École déménage du Bd Malesherbes au 6 rue Beethoven, 75016, en 1924. L’enseignement technique, dans les années 1920, comprend les arts graphiques (dessin de figures,  composition décorative, perspective et géométrie descriptive, gravure, sculpture…), les travaux d’art (broderie, gainerie, dorure, dentelle, piquage, reliure, tapis…) mais aussi des exposés ou des conférences-promenades. 

Du 15 au 17 juin 1928, les travaux des élèves sont exposés rue Beethoven. Nous ne savons pas ce qu’a pu présenter Jacqueline.

Mais toujours en 1928 a été créé un cours de publicité et d’affiches. Jacqueline s’inscrit au concours  l’année suivante – où son projet est retenu comme l’une des 5 meilleures affiches de l’UCAD.

Elle est reproduite dans la revue Arts et métiers graphiques du 15 mai 1929. 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *